Le zen

 



                            «La méditation

                est la rencontre avec soi-même

    d’une façon jusqu’alors refoulée ou inconnue».


                    (Karlfried Graf Dürckheim).






  1. Le but


  2.    

  3. Le zen avoue un seul but: la paix intérieure.


  4. «Lorsque je suis inquiet, agité, voire angoissé, je ne souffre pas d’un manque, je souffre

  5. d’ignorer ce qui ne manque pas» (Jacques Castermane).


  6. Découvrir qu’il n’y a rien à faire...que tout est déjà là...Nous ne pouvons pas fabriquer la paix mais, à condition de changer nos habitudes, nous pouvons tous en faire l’expérience.


  7. «Nous passons notre vie devant une porte sans voir qu’elle est déjà ouverte et que ce qui est derrière  est déjà là, devant nos yeux. (Christian Bobin)


  8. Le zen est le retour à la simplicité.




  1. L’outil



  2. L’outil utilisé est le corps, «le corps que je suis» comme le dit K.G. Dürckheim, c’est à dire l’ensemble des gestes par lesquels chacun de nous s’exprime, se réalise ou se manque.


  3. «Si l’esprit de l’homme dérape, c’est à cause de lui-même, dès lors qu’il ne suit plus

  4. les lois du corps» (Montaigne)


  5. Suivre les lois du corps c’est suivre l’enseignement du corps, c’est à dire, ici et maintenant, se mettre à l’écoute du souffle, des sensations. L’attention portée aux sensations met entre parenthèses l’activité mentale qui a coutume de régir nos habitudes, elle favorise la présence à l’instant, le silence.




  1. La technique



  2. Zazen ou assise en silence - LeibWeg (anc. Leibtherapie)  - Voie de l’action.


  3. Quelle que soit la technique utilisée, celle-ci n’a qu’un but: accorder, mettre en résonance notre intériorité avec notre manière d’être au monde. C’est à chaque fois ne plus opposer corps, âme et esprit.